Bienfaits et applications thérapeutiques de la graphothérapie

La graphothérapie a beaucoup d’avantages, mais il ne semble pas y avoir d’études scientifiques qui nous aient permis de confirmer son efficacité. En conséquence, nous décrirons certains avantages thérapeutiques de la graphothérapie dans cet article.

Traiter les problèmes de dysgraphie

Les enfants qui ont des problèmes de dysgraphie peuvent bénéficier de la graphothérapie. Ces enfants, surtout les garçons, commencent à avoir des difficultés d'apprentissage assez rapidement. En conséquence, ils peuvent se sentir vaincus et manquer de confiance en eux, ce qui peut entraîner des problèmes de comportement. Il s’agit souvent d’enfants brillants, intellectuels et parfois troublés. Ils attribuent souvent leur incapacité à écrire au traumatisme qu’ils ont vécu dans leur enfance au sein du cercle familial. Si vous désirez en savoir un peu plus sur le sujet, vous pouvez voir ce site maintenant.

Rééduquer l’écriture

La rééducation ne met pas l’accent sur l’écriture en soi, mais plutôt sur le dessin de quelques formes de base (comme les arcs, les hélices, les boucles et les coupes). Il suffit de se concentrer sur la simplicité et la précision du mouvement pour y parvenir. Notre objectif est de détendre les mouvements, la respiration, les perceptions et les sensations du corps de la manière la plus agréable possible. Ensuite, afin d’aider l’enfant à se détendre et à prendre plaisir à écrire, des instructions sont données sur la façon de bien tenir le crayon et d’adopter une bonne posture d’écriture.

Mieux se connaître

Une meilleure connaissance de soi et la libération des contraintes psychologiques qui pourraient entraver la croissance peuvent être obtenues grâce à la graphothérapie. Cette approche s’adresse donc aussi à ceux qui veulent mieux comprendre et reconnaître les barrières qui les empêchent de réaliser leur plein potentiel. Traiter les problèmes de dépendance Selon ses praticiens, la graphothérapie peut aider les gens à abandonner des attitudes ou des comportements inutiles, en particulier une variété de dépendances telles que des attachements à de fausses croyances ou des dépendances émotionnelles.